Boulogne - Châteauneuf en Thymerais - Boulogne - 02/04/2016

, par  Franck , popularité : 71%

Mon tour des popotes préalable n’a pas été un franc succès puisque seul Philippe a confirmé sa présence. André ne répondra pas à mon SMS.
J’arrive donc à Boulogne vers 6h15 et après m’être habillé et préparé, je retrouver Bertrand puis Philippe qui est déjà dans les starting-block. Il partira devant nous à 6h30 tandis que nous nous inscrivons et prenons un petit café.
Nous commençons par la longue montée Boulogne-Sèvres-Chaville-Viroflay avec 2 gars de l’US Métro. Ils nous accompagneront un moment mais leur rythme étant plutôt élevé, nous décidons de les laisser partir et de rouler à notre main.
La température est glaciale (Bertrand a froid aux mains tandis que moi c’est les pieds). La descente après Chateaufort et toute la vallée de Chevreuse se feront dans un brouillard léger mais humide ce qui n’arrange rien. Nous nous relayons et finissons par arriver au premier ravitaillement (km 47) des étangs de Hollande après déjà pas mal de bosses. L’accueil est très sympathique !
Un groupe important arrive peu après nous ainsi que Philippe. Nous tergiversons un peu et Philippe nous confirme qu’il préfère rouler à sa main pour sa première grande sortie de l’année. Le groupe est déjà reparti. Nous décidons de le rattraper et réussissons après une belle partie de manivelles avec un gars de l’ACBB qui avait loupé le départ.
Nous sommes une vingtaine (4/5 gars de Croissy, 4/5 ACBB, 1 Sartrouville, 1 Neuilly sans casque !, …) et ça roule fort mais sans véritable accélération. En plus, il n’y a plus de bosses et pas de vent. Les 55 kilomètres qui nous séparent du ravitaillement du midi sont avalés à mon avis à plus de 30 à l’heure !
Nous arrivons à 10h30 pour déjeuner ! Le plateau est bien garni et les pâtes chaudes nous font du bien. Mais les vingt minutes sans bouger dehors nous ont bien refroidi. Philippe arrive alors que nous terminons le repas (il a l’air bien mon Phiphi !). Nous repartons transis de froid avec notre groupe auquel se sont joints 3 costauds du club de Versailles et les 2 gars de l’US Métro du matin.
Le retour débute sur les mêmes bases que l’aller avec de nouvelles locomotives. Ça roule entre 30 et 35 ! Bertrand s’en donne à cœur joie devant tandis que je joue la prudence en restant au sein du peloton car cette cyclo difficile dans son dernier quart m’a déjà joué des tours par le passé.
Un ou deux gars de Croissy sautent dans une bosse mais leurs collègues ne les attendent pas malgré l’appel de leur capitaine de route. La route forestière nous amenant aux étangs de Hollande a de nombreuses barrières que nous passons en file indienne. Après chaque passage, il faut relancer pour recoller aux premiers qui ont déjà remis les gazs !
Le rythme est très élevé à tel point que nous arrivons de nouveau aux étangs de Hollande (km 165) avec une moyenne de 28,9 km/h (alors que mon compteur m’indiquait 26,8 après 47 km) ! Je me sens plutôt bien car je suis resté prudent en ne prenant que très peu de relais alors que Bertrand semble voler : il est toujours dans les 4/5 premiers !
Les dernier quart s’annonce quand même difficile avec de nombreuses bosses : les Vaux de Cernay, les 17 tournants, Port Royal et l’homme mort ! Malgré ce menu, le rythme est toujours effréné notamment dans la belle route Auffargis-Cernay.
Dans la bosse des Vaux de Cernay, saut de chaîne en voulant passer le petit plateau ! Je me retrouve à 300 mètres du groupe et abandonne tout espoir de recoller (j’avais prévenu Bertrand de ne pas m’attendre si je sautais mais je n’avais pas prévu de sauter comme celà). 40/45 bornes en solo avec des bosses après 175 kilomètres, je prends donc un rythme de croisière plus tranquille.
Finalement, ce ne sera pas plus mal car, avec mon rythme régulier, j’ai les 2 gars de l’US Métro en ligne de mire en haut des 17 Tournants, je recolle quasiment en haut de Port Royal mais ils s’arrêtent pour une pause technique à ce moment. Je continue donc mon bonhommes de chemin et rattrape une un cyclo d’Andrésy qui ne peut pas s’accrocher. Je rate une flèche et me retrouve dans la bosse qui mène à Versailles au lieu de l’Homme Mort. Comme je connais bien le coin, je finis par retrouver le parcours vers Vélizy où je rattrape le gars de Sartrouville qui a sauté également. Nous finissons ensemble la descente vers Boulogne où les feux et la circulation nous ralentiront pas mal.
Nous arrivons au local de départ où on nous annonce une belle participation de l’ordre de 650 ont 350 sur le 220 !
Une très belle sortie avec des paysages sympas mais une température vraiment très froide.
Mes statistiques : 7h30 de selle, 210 km, 1545 de D+ et une belle moyenne de 28 km/h !
Ris demain ?? On verra bien au réveil…

Franck

Voir en ligne :

le logiciel au service des cyclistes - licence à vie 30 €

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2020 :

Rien pour ce mois

août 2020 | octobre 2020

Sites favoris Tous les sites

6 sites référencés dans ce secteur